L'intérêt de la déshydratation des semences

La déshydratation des semences consiste à effectuer un traitement de l'air avant le stockage des semences afin de diminuer leur taux d’humidité tout en préservant leur viabilité et permettre une conservation sur le long terme dans de bonnes conditions.

Les graines fraichement récoltées présentent un taux d’humidité élevé qui favorise la germination et qui les rend vulnérables aux insectes et aux champignons. La déshydratation permet donc d’empêcher les dommages pendant le stockage.

Quel est le moment propice à la déshydratation des semences ?

Compte tenu des points évoqués plus haut, la déshydratation doit être effectuée le plus tôt possible après la réception des semences. Il faut s’assurer que l'entreposage des graines en attendant la déshydratation est réalisé dans des conditions optimales dans un lieu bien aéré et frais, avec un taux d’humidité relativement bas, afin d’éviter que celles-ci soient endommagées. 

Si le taux d’humidité est élevé, il peut être nécessaire d’utiliser un déshumidificateur mécanique pour maintenir les conditions d’hygrométrie dans une fourchette acceptable pour le stockage. 

Il ne faut bien évidemment pas entreposer les graines dans un couloir, une remise ou un magasin, même pour une très courte période.

La déshydratation, d'accord. Mais jusqu’à quel taux d’humidité ?

Il n’existe pas de règle universelle car le taux d’humidité résiduel dépendra à la fois du type de la plante et de la durée de stockage envisagée. Lors de l’opération de déshydratation, il est essentiel de maintenir un taux d’humidité et une température conformes aux objectifs fixés afin que le processus puisse se réaliser dans de bonnes conditions.

Le taux d’humidité résiduel sera en général compris entre 3 et 7 % pour le stockage à long terme et entre 3 et 8 % pour le stockage à court ou à moyen terme. Il peut même dans ce cas être conservé entre 8 et 11 % pour des plantes ayant de bonnes caractéristiques de conservation comme les céréales par exemple.

Pour chaque plante, il existe un taux d’humidité critique en dessous duquel la longévité du stockage n’augmente plus.

Le principe de la déshydratation

Il existe plusieurs méthodes de déshydratation:

  • La déshydratation déshumidifiée,
  • La déshydratation au Silicagel,
  • La déshydratation avec des solutions saturées en sel.
     

Toutes ces méthodes reposent sur le même principe. Il faut laisser le taux d’humidité de la semence s’équilibrer avec le taux d’humidité de l’environnement. Le temps nécessaire pour atteindre le taux souhaité peut se déterminer grâce à des abaques en fonction de l’humidité de départ et du type de la graine.