ENERGIES

Lors d'arrêts technique, les procès de production d'énergie doivent faire face à des risques de corrosion très sévères. Si des mesures de précautions appropriées ne sont pas prises, la corrosion peut causer de nombreux dommages sur les différents composants du système. Il est obligatoire de faire une mise sous air sec afin de les maintenir en condition opérationnelle.

 

Déshydratation de l’air

La méthode de la déshydratation de l’air a remplacé les autres méthodes car elle est plus simple, moins coûteuse et plus rapide.

Les observations suivantes devront être prises en considération lors de l’utilisation de cette méthode de conservation.

Turbines

La seule nécessité ici est la prévention de la condensation donc maintenir une relative humidité à 50% est suffisant.

Cela fonctionne en système ouvert ou fermé (recirculation de l’air).

Chaudières

Circuit eau/vapeur

L’humidité relative doit être maintenue à 30%. La taille dépend des variations de l’humidité absolue par rapport à la différence de température extérieure. Il fonctionne dans un système ouvert (tout air extérieur). Le traitement de l’air s’effectue dans les zones les plus sensibles à l’humidité. Les conditions de l’air doivent être mesurées en sortie de circuit.

Circuit gaz

La corrosion est le résultat de la présence d’acide sulfurique. Ceci est moins dangereux quand la concentration augmente et la concentration augmente quand l’environnement est déshydraté. Au regard des graphiques,  l’humidité relative requise est de 5%. Nous avons néanmoins appris de notre expérience que 20% était suffisant.

Résultats

Lorsque la méthode de la déshydratation de l’air est utilisée, d’excellents résultats sont obtenus :

  • Il est facile de vérifier s’il y a des risques de corrosion par simple évaluation de l’humidité dans les sorties d’air.
  • Il est possible d’accéder aux pièces conservées pendant qu’elles sont protégées.
  • elle nécessite moins d’énergie que le procédé de chauffage et aucun composé chimique dangereux et coûteux n’est nécessaire comme pour la conservation humide.

Tous les points de nature technique et économique mentionnés ci-dessus signifient que la méthode de conservation par la déshydratation de l’air est préférable à toutes les autres méthodes.

Besoin d'un renseignement ?

Contactez-nous

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Menu