L’importance du traitement de l'air dans les tours d'atomisation en application pharmaceutique

L’atomisation est très utilisée dans le milieu pharmaceutique afin de réduire en poudre les éléments utilisés à la fabrication de médicaments.

L’application de l’atomisation dans le domaine pharmaceutique -si un contrôle de l’humidité constant y est opéré- permet l’obtention de produits de qualité. Un traitement de l’air peut être employé pour toutes les applications, qu’il s’agisse d’enrobage, de lit fluidisé, de blistering, etc.

L’importance de l’air sec en application pharmaceutique

Les produits pharmaceutiques doivent être traités avec le plus grand soin afin d’éviter toute répercussion sur la santé de leurs consommateurs. C’est pour cette raison que le contrôle de l’humidité est d’une grande importance, puisqu’il permettra de prévenir la moisissure, la condensation et la dégradation des produits, qu’il stabilisera la production globale face aux conditions extérieures, ce qui permettra d’augmenter celle-ci, et, sur le long terme, qui réduira les opérations de maintenance dues à ces soucis fréquents. De plus, certaines techniques de production nécessitent un apport continu en air sec, comme la fabrication de capsules.

Le cas particulier des lits fluidisés dans le domaine pharmaceutique

Pour que les lits fluidisés fonctionnent correctement, la température doit être contenue entre 45 et 60°C, avec une humidité relative de 5%. L’emploi de l’air sec est donc une solution adaptée qui permettra de réguler la balance entre température et humidité et de pallier les problèmes relatifs aux conditions extérieures, notamment les changements de saison été-hiver, stabilisant ainsi la production tout au long de l’année. Grâce à l’utilisation d’un système d’air sec, il est possible d’observer une augmentation de la production allant jusqu’à 20%.

Le principe de la déshydratation

L’importance de l’air sec dans de telles conditions n’est donc plus à prouver. Il servira positivement votre utilisation d’atomisation dans le domaine pharmaceutique. New’R propose ainsi le recours à la déshydratation, principe simple à mettre en application, même sur des centrales préexistantes.
En pratique, on injecte un air sec pour s’opposer aux taux excessifs d’humidité dans les tours d’atomisation. En ajustant correctement la température et le taux d’humidité globaux, on obtient des conditions idéales pour le processus d’atomisation. Cette méthode de déshydratation proposée par nos équipes présente l’avantage d’être exothermique, c’est-à-dire que l’augmentation de la température ambiante dépend de la quantité d’humidité absorbée et qu’une économie d’énergie sera observée une fois que l’on atteint la température d’air souhaitée. Cette double particularité permet donc de gérer à la fois l’humidité et la température, tout en favorisant une consommation énergétique durable et moins coûteuse.

À cette mise en place d’injection d’air sec, on peut ajouter un traitement du transport pneumatique (autrement dit, un transport dans de l’air) de la poudre jusqu’aux salles d’ensachage. Celles-ci doivent être traitées en température et en humidité pour éviter la prise en masse des produits conditionnés.

Le coût global de ces installations est nettement amorti par les économies d’énergie et les augmentations de production qu’elles permettent. Ainsi, vous êtes doublement gagnants, que ce soit sur la quantité ou la qualité de votre production.

Une question ? Une problèmatique ? Contactez-nous !