Les enjeux de la qualité de l’air intérieur pour la peinture industrielle

L'utilisation de peintures à base d'eau au lieu de peintures à base de composés organiques volatils a conduit à un nouveau problème: la nécessité d'absorber l'eau en excès de la peinture en un temps relativement court, afin d'obtenir une première qualité couche de peinture. Après cette opération, le revêtement final de laque peut être appliqué.

Un «four intermédiaire», dans lequel le séchage a lieu, est mis en place pour cette installation dans un tunnel de peinture.

Les exigences normales pour cette zone sont 22ºC et 20% RH (3,2 g / kg). Le débit d'air sec est déterminé en fonction du procédé de peinture, de la quantité de peinture appliquée et du temps écoulé dans le four.

Le déshydrateur ne sèche que l'air extérieur (entre 15 et 20% du débit total), qui est ensuite mélangé avec l'air de retour.


Dans certains cas, les déshumidificateurs FISAIR fournissent également la chaleur requise par le tunnel et, par conséquent chauffe l'air à 65°C, en le mélangeant avec l'air de retour pour maintenir le tunnel de peinture à 26°C.

Un tunnel avec des exigences moindres (22ºC et 65% HR) est illustré ci-dessous avec une unité de traitement d'air ultérieure pour mélanger et refroidir. FISAIR peut également fabriquer l'ensemble pour inclure ces unités ainsi, mais parfois, en raison de leur facilité de montage et de transport, il est préférable d'envoyer le tunnel.


Quelques exemples de cette application sont donnés ci-dessous:

  • 3 unités DFRM-2900-AS-E-BF1-BF2-BC2, de 2004 à 2006. Seat Volkswagen. Lignes de peinture I, II; Et III. Martorell, Barcelone, Espagne.
  • 2 unités DFRA-2100-G-BF1, 2006. RENAULT, Lignes A et B. Valladolid, Espagne.

Dans les deux cas, FISAIR a été approuvé pour la première fois en tant que fournisseur de Seat et de Renault. Et aussi pour le Centre Technologique Renault de Paris.

  • 2 unités DFRA-2100-G, 2007. DACIA-Renault en Roumanie.

L’application de peinture industrielle à base d’eau (sans solvants nocifs et toxiques) nécessite un conditionnement de l’air afin de garantir la qualité de la première couche de peinture. 

En raison des caractéristiques de la peinture industrielle (hydrosoluble), le contrôle de l’hygrométrie lors de la phase d’application devient indispensable. Ainsi, la mise en place de solutions de traitement de l’air adaptées permet d’absorber l’excès d’humidité présent dans l’air lors de l’application de la peinture industrielle et ce, en un temps relativement court. 

L’application du revêtement final (laquage), qui permet de protéger et de donner de l’éclat aux supports métalliques n’intervient qu’après la phase d’application de peinture. 

 

Les principales contraintes hygrométriques dans les cabines de peinture industrielle 

Dans les cabines de peinture industrielle, le séchage est réalisé dans un « four intermédiaire » : la chaleur renforce la résistance du revêtement appliqué…

Pour un fonctionnement optimal de la cabine de peinture, une arrivée d’air de compensation est indispensable. De ce fait, l’air neuf introduit doit être égal à la somme des débits extraits dans la cabine. 

La réglementation thermique qui s’applique dans cette zone est de 22°C et 20% RH (3,2 g/ kg). Le débit d'air sec est déterminé par le procédé de peinture utilisé, la quantité de peinture appliquée et le temps écoulé dans le four. 

New’R propose des systèmes de traitement de l’air adaptés aux spécificités de la peinture industrielle. Ces solutions permettent d’éliminer l’excès d’humidité présent dans l’air afin de réguler l’hygrométrie de l’environnement lors de la phase d’application des peintures et des opérations de laquage. 
Les déshumidificateurs d’air FISAIR réduisent le taux d’humidité de l’air en asséchant uniquement l’air extérieur (entre 15 et 20 % du débit total), afin d’améliorer l’ambiance thermique. 

En plus de réguler l’hygrométrie, les déshumidificateurs d’air FISAIR peuvent également fournir l’apport de chaleur de compensation dans la cabine en chauffant l’air à 65°C. Cet air est mélangé avec l'air de retour afin de maintenir la cabine de peinture à une température proche de 26°C.

Dans l’illustration ci-dessous, un exemple de cabine avec des exigences de température moins élevées (22ºC et 65% HR). Elle est dotée d’une centrale de traitement d'air pour mélanger et refroidir l’air. 

Illustration site New’R 

Quelques exemples de cette application:

  • 3 unités DFRM-2900-AS-E-BF1-BF2-BC2, de 2004 à 2006. Seat Volkswagen. Lignes de peinture I, II; Et III. Martorell, Barcelone, Espagne.
  • 2 unités DFRA-2100-G-BF1, 2006. RENAULT, Lignes A et B. Valladolid, Espagne.

FISAIR a été agréé fournisseur officiel des constructeurs Seat et Renault, ainsi que du Centre Technologique Renault de Paris. 

La technologie de la roue déshydratante 

Les déshumidificateurs d’air FISAIR sont dotés d’une roue déshydratante en gel de silice destinée à capter l’humidité présente dans l’air. En traversant la roue, le flux d’air humide est transformé en air sec avant d’être évacué vers l’extérieur. Ce flux d’air, destiné à sécher la roue, est appelé air de régénération. Il traverse la roue dans la direction inverse de l’air à traiter et quitte la roue sous forme d’air humide. Grâce à leur technologie de pointe, les déshumidificateurs d’air sont capables d’éliminer l’humidité de l’air même à très basse température. 

 

Quels sont les avantages du traitement de l’air pour la peinture industrielle? 

  • Optimisation de la qualité de la peinture ;
  • Amélioration de la qualité de la production ; 
  • Augmentation de la productivité ; 
  • Optimisation de la consommation d’énergie. 

FINANCEMENT LONGUE DURÉE, LOCATION LONGUE DURÉE OU LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT, NEW’R PROPOSE PLUSIEURS SOLUTIONS POUR FINANCER VOTRE PROJET. 

VOUS SOUHAITEZ TESTER NOS ÉQUIPEMENTS SUR SITE AVANT D’INVESTIR ? NEW’R VOUS OFFRE LA POSSIBILITÉ DE TESTER L’EFFICACITÉ DE NOS SOLUTIONS DE TRAITEMENT DE L’AIR AVANT DE PRENDRE UNE DÉCISION.