L’inévitable contrôle de l’hygrométrie en confiserie

L’humidité est l’ennemi de l’industrie de la confiserie. À son contact, bonbons à croquer, biscuits, chocolats ou autres produits gélifiés perdent en qualité et en durée de conservation. New’R, spécialiste du traitement de l’air en confiserie, met à disposition des professionnels un ensemble de solutions innovantes et performantes afin de garantir des conditions de production optimales ainsi qu’une excellente qualité de finition du produit.

Les effets de l’humidité sur la confiserie

Pour que les produits de confiserie conservent un certain nombre de leurs caractéristiques (dureté raisonnable, texture et solubilité plaisantes, ou encore, équilibre entre aromatisation et saveur sucrée), il est primordial de contrôler l’humidité relative tout au long de la phase de production et du stockage.

Garder une teneur en matières sèches supérieure à 75% est d’ailleurs idéal pour éviter le développement de moisissures et de levures. L’emploi de déshumidificateurs lors des différentes étapes de la fabrication (transport et stockage des matières premières, dans les chaudrons d’enrobage, dans les chambres de séchage, dans les machines de moulage, ou encore, lors de l’emballage, de la réfrigération et de l’entreposage) va ainsi permettre une garantie au niveau de l’assurance qualité.

Un contrôle rigoureux de l’hygrométrie

La meilleure façon de protéger les matières premières et les produits est de contrôler les conditions environnementales. Pour parvenir à un niveau de qualité optimum, il faut en effet mettre en œuvre une régulation et une surveillance continues de l'humidité de l'air à chaque heure de la journée.

C’est cette rigueur dans le suivi du contrôle de l’humidité de l’air qui va permettre de réaliser des économies notables et d’augmenter significativement la production. L’emploi de déshumidificateurs lors du transport et du stockage s’impose donc car ils ont pour effet de prévenir la condensation dans les silos occasionnés par les changements de température mais aussi le développement des bactéries et moisissures.

En fournissant de l’air sec durant le processus de fabrication, on accélère l’évaporation de l’eau tout en améliorant la phase de séchage. Le contrôle de l’hygrométrie durant la phase de séchage est tout aussi important car les propriétés du produit sont ainsi maintenues.

Enfin, lors de l’emballage, l’injection d’air sec améliore la qualité et la conservation des produits. Cela réduit en outre les temps d’arrêt des machines liés à des dépôts ou autre produits collants.