Le dépoussiérage industriel, qu’est-ce que c’est ?

18 oct 2017

Vous n’êtes pas sans savoir que si elles s’incrustent sur les surfaces et matériaux, les poussières peuvent affecter la production. Aussi le dépoussiérage industriel revêt-il une importance significative : il permet l’élimination des poussières, facilite l’adhésion des matériaux sur le substrat, et améliore donc la production. Parce qu’il existe un grand nombre de techniques de dépoussiérage industriel, il est capital d’analyser ses besoins au préalable et de choisir des matériaux nécessitant peu d’entretien.

Pourquoi utiliser le dépoussiérage industriel ?

Se débarrasser des poussières qui se faufilent et s’incrustent sur les surfaces est nécessaire pour la plupart des procédés de production industriels, notamment dans les domaines de l’imprimerie et de la métallurgie. Pour améliorer la production, le dépoussiérage industriel, s’il est réalisé dans les règles de l’art, permet de nettoyer la surface externe du support utilisé mais également de maîtriser les performances de l’équipement en matière de production. On notera que pour une adhésion optimale, un pré-traitement peut parfois être nécessaire.
 

Les différents systèmes de dépoussiérage industriel

Le dépoussiérage industriel permet d’améliorer l’adhérence des matériaux, et ce quelle que soit la surface utilisée (aluminium, bois, métaux, plastique, carton, papier, fibre composite, céramique, verre). À ce sujet, il existe deux méthodes de dépoussiérage industriel : les systèmes de dépoussiérages avec contact mécanique et sans contact mécanique.
 
1. Les cyclones 
Totalement autonomes mais aussi très robustes, les cyclones améliorent nettement les conditions de travail dans les zones prises d’assaut par la poussière. Ce matériel exploite la force centrifuge pour récupérer poussières et copeaux et est capable d’un rendement de l’ordre de 99 %. On notera qu’un cyclone permet de récolter et d’ensacher les poussières, ce qui facilite l’envoi de ces dernières vers les bennes. 
 
2. Les ventilateurs 
Les ventilateurs sont typiquement au cœur de l’installation aéraulique. Ce sont eux qui assurent le débit d’air mais aussi la vitesse de captation. L’avantage d’un ventilateur, c’est qu’il assure le transport des vapeurs, de la poussière et des autres polluant dans la tuyauterie. L’élément filtrant s’occupe ensuite du reste. Pour rappel, un ventilateur peut s’adapter à un réseau en pression (pulsation d’air) ou en dépression (captation d’air).
 
3. Les filtres à manches
Très intéressants pour les dépoussiérages industriels à haut volume, les filtres à manches sont dotés d’un système de décolmatage pneumatique (injection d’air comprimé) ou mécanique (injection via vibration). Qui plus est, les filtres à manches sont accordables avec des traitements anti-poussières ATEX (ATmospheres EXplosibles).
 
4. Les dépoussiéreurs à cartouches
Ces dépoussiéreurs industriels très fiables permettent de filtrer des volumes conséquents de copeaux, fumées et poussières. Ils sont peu encombrants par rapport aux filtres à manches et surtout, ils peuvent accueillir des cartouches en grande quantité et de différents types. Les dépoussiéreurs de ce type sont compatibles avec les filtres à décolletage automatique pneumatique (FDAPC).
 
5. Les unités filtrantes mobiles
Système de captation individuelle adaptable et flexible, l’unité filtrante mobile peut être raccordée à un bras aspirant ou à une machine. L’unité filtrante est recommandée pour la captation des résidus issus du meulage, du ponçage ou du soudage, en bref, tous les polluants fins.
 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Menu