Les techniques de séchage des murs en cas de dégât des eaux

Il arrive parfois que des locaux professionnels subissent un dégât des eaux. Si aucun traitement contre l’humidité liée au dégât des eaux n’est entrepris, des moisissures ou des fissures peuvent apparaître.

Quelques conseils pour mettre en place un séchage efficace et durable.

Bien sécher les murs avant de lancer la remise en état

Les dégâts des eaux sont courants et peuvent provoquer de gros dommages dans les bâtiments professionnels. Avant de recommencer des travaux de décoration (peinture, papier peint…), il est d’essentiel de s’assurer que les murs soient bien secs.

Plusieurs techniques existent pour assécher les murs, en complément de la patience. La première option pour sécher un mur consiste à attendre patiemment, en alternant chauffage et ventilation, jusqu’à ce que l’humidité s’en aille. L’emploi d’un testeur d’humidité, afin d’évaluer le taux d’humidité du mur, est fortement recommandé avant de lancer les travaux de remise en état. Si le taux dépasse 10%, il faut poursuivre le séchage.

En cas de dégât des eaux récent, il est possible de déshumidifier un mur en le chauffant. Cette technique présente toutefois plus de risques que le séchage naturel. Des fissures peuvent en effet être occasionnées et le séchage n’opère bien souvent qu’à la surface des murs.

L’emploi d’un déshumidificateur peut parfois s’avérer nécessaire

La technique de déshumidification est particulièrement efficace lorsque l’humidité a pénétré en profondeur. Reposant sur un système de condensation, le déshumidificateur mobile permet de faire baisser progressivement le taux d’humidité présent et de conserver un air sec dans un petit espace.

Si la pièce concernée est grande, une centrale de traitement de l’air est plus appropriée. Fonctionnant selon un système d’aspiration/expulsion, elle permet un renouvellement total de l’air intérieur en seulement 1h30 mn, ce qui élimine l’humidité ambiante.

L’avantage du séchage par condensation via un déshumidificateur est lié au processus stable et modéré mis en place. Si le temps n'est pas important, le processus optimal de déshumidification est alors obtenu en maintenant une condition stable de 20°C et environ 40% HR dans la pièce.

Recommandations pour limiter l’humidité d’un bâtiment

Dans la plupart des cas, l'humidité est concentrée dans les caves ou dans les zones où l'eau est utilisée sur le chantier, ex. peinture, travaux avec ciment, carrelage etc.

Veillez donc à bien installer les déshumidificateurs dans ces endroits où ils seront très utiles. Il est également important que le bâtiment soit bien fermé quand personne ne travaille dedans.