Agroalimentaire : contrôler l’hygrométrie pour éviter la prolifération des bactéries

Phénomène fréquent dans le secteur de l’agroalimentaire, la condensation entraîne l’apparition de de gouttelettes sur les murs et les plafonds. Un traitement de l'air en agroalimentaire peut parfois être nécessaire pour réguler la température de l’air et limiter la condensation.

Le phénomène de condensation dans l’agroalimentaire

Les activités du secteur agroalimentaire se déroulant souvent en environnement à hygiène contrôlée, il est courant de rencontrer des atmosphères saturées en humidité, ainsi que de gros écarts de température entre l’air et les murs et plafonds. Lorsque de l’eau à l’état de vapeur est en contact avec une surface plus froide, elle se liquéfie et passe alors à l’état de gouttelettes de condensation. 

Si ce phénomène n’est pas gênant en soi lorsque cela se produit sur des murs, il l’est d’autant plus lorsque les gouttelettes se situent au plafond. Ayant tendance à s’agglomérer entre elles, elles deviennent parfois trop lourdes pour se maintenir à la surface du plafond et elles chutent sur le matériel situé dessous. Dans le secteur agroalimentaire, cette action constitue un incident puisque les gouttes sont susceptibles de contenir des germes, des poussières ou encore divers résidus, ce qui peut entraîner de graves conséquences.

Les bactéries prolifèrent en milieu humide

Cellules vivantes microscopiques, les bactéries sont dispersées dans l’air par les humains lorsqu’ils toussent, éternuent ou parlent. Pouvant survivre durant des périodes de temps variables, elles sont susceptibles de proliférer en milieu humide, par exemple dans les humidificateurs des systèmes de ventilation. Les installations les plus vulnérables sont les circuits de distribution d’eau, les réservoirs à eaux chaudes, les tours de réfrigération, les humidificateurs, les systèmes de climatisation… 

Si leur présence est avérée dans ce type de matériel, il est possible qu’elles entraînent un syndrome appelé « fièvre des humidificateurs ». Le bon entretien des circuits est donc primordial pour prévenir la prolifération de bactéries. Le Nettoyage et la désinfection réguliers des systèmes de climatisation et d’humidification font partie des précautions à mettre en place.

Comment éviter l’apparition des bactéries ?

Pour réduire le taux d’humidité de l’air ambiant, les industriels doivent contrôler l’hygrométrie de leurs locaux. Il est également possible de jouer sur la température de l’air ou des surfaces afin de limiter le phénomène de condensation. Autre solution : les surfaces hydrophobes. Celles-ci ont pour rôle de contrôler la condensation en réduisant la taille des gouttelettes formées.

Pour en savoir plus:
Le contrôle de l'hyrométrie en agroalimentaire