Humidité relative et humidité absolue : le point sur les termes

Trop souvent confondues, l’humidité relative et l’humidité absolue sont pourtant deux composantes différentes. Un point s’impose afin de ne plus être troublé par ces termes.

L’hygrométrie est un domaine encore peu connu du grand public. Pourtant, le contrôle de l’humidité ambiante, que ce soit dans les industries ou les bâtiments, est de première importance. En effet, cette gestion permet de mieux appréhender les questions de conservation des aliments, de détérioration des bâtiments et de mal-être ambiant. L’humidité est donc une donnée prédominante à prendre en compte, peu importe le secteur d’activité.

L’humidité, c’est quoi ?

Premièrement, ce que l’on entend globalement par le terme « humidité », c’est la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air. Elle se calcule à l’aide d’un hygromètre, et les valeurs données indiquent le taux d’humidité globale d’une pièce. Idéalement, dans une habitation, ce taux doit être compris entre 40% et 60%, afin de certifier un cadre de vie agréable, tant pour les matériaux du logement que pour ses habitants. Une hygrométrie trop élevée peut entraîner l’apparition de moisissures, champignons et acariens, ainsi que des problèmes respiratoires et articulaires. Si, à l’inverse, l’air est trop sec, cela peut provoquer un assèchement des matériaux et des muqueuses, ainsi que des maux de tête.

Il est essentiel que l’humidité soit régulée afin d’éviter de pareils troubles.

L’humidité relative

L’humidité relative est une composante de l’humidité globale. On l’appelle parfois degré hygrométrique et elle est mesurée en pourcentages, ce qui constitue l’indice majeur de différenciation d’avec l’humidité absolue.
Elle correspond au rapport entre la pression partielle et la vapeur d’eau contenue dans l’air. Elle est intimement liée à la température et à la pression, et tout changement à ce niveau-ci la modifiera, sachant que, plus la température de l’air est élevée et plus l’air contiendra de l’eau.

L’humidité absolue

Quant à l’humidité absolue, il s’agit de la mesure de la teneur en eau de l’air. Contrairement à l’humidité relative qui s’exprime en pourcentages, celle-ci se donne en grammes. De plus, sa valeur reste inchangée, quand bien même la température ambiante serait modifiée.

Voilà comment ne plus confondre ces deux termes majeurs du secteur hygrométrique, sachant que leurs valeurs se recoupent généralement énormément.

Vous avez une problématique d'humidité, nous avons des solutions. Contactez-nous !